Jude Deschênes

Judes Deschênes a eu et a trois passions : la langue française, la forêt et le billard. La langue française pour sa complexité et ses nuances infinies au bout d’un stylo ou des touches d’un clavier. La forêt pour son silence parfois assourdissant, son inépuisable bassin d’enseignements biologiques et son intarissable beauté. Le billard pour son exigence de précision, pour l’interaction des billes et pour le choc avec l’adversaire. Trois champs inépuisables et impossibles à maîtriser totalement. 

 

Depuis 1974, il a été terminologue, surtout traducteur et encore réviseur de français. Lauréat du Prix du gouverneur général pour la traduction du Mythe du sauvage en 1994 et finaliste au même prix en 2000. Il vit en forêt depuis une quarantaine d’années près de Saint-Jean-Port-Joli, aux abords du Grand Fleuve qui irrigue la douce Côte-du-Sud. 

Image du collaborateur Jude Deschênes